Archive pour mai 29, 2013

les IPS-PL s’expriment en Abitibi-Témiscamingue

Un petit aperçu de comment ça se passe en région:

http://www.hebdosregionaux.ca/abitibi-temiscamingue/2013/05/29/les-infirmieres-praticiennes-veulent-etre-mieux-reconnus?utm_source=feedly

Deux papiers du NEJM sur l’avenir de la pratique IPS en première ligne

Le New England Journal of Medicine vient de sortir deux articles très intéressants sur la place et l’avenir de la pratique des IPS (qui aux États-Unis s’appellent Nurse Practitioners ou NPs).

Le premier article, par Donelan et collègues (disponible en libre accès  ici) porte sur les perceptions des Médecins et des NPs par rapport à leurs conditions de pratique, leurs compétences et leurs rôles. Les données montrent un fossé important entre les perceptions respectives de chaque groupe sur leurs compétences et leur apport potentiel au système de soins. Une lecture optimiste des résultats suggère que les MDs et NPs sont majoritairement d’accord entre eux (même si le niveau d’accord est très différent) sur le type de service clinique que les NPs peuvent offrir. Une lecture plus pessimiste montre qu’il existe une polarisation interprofessionnelle très forte sur le rôle que les NPs peuvent jouer dans le futur du système de soins et des conditions de pratique.

Le second article par Iglehart (disponible ici, mais pas forcément en libre accès) est plus analytique et discute du futur de la pratique NPs.  Depuis la sortie en 2010 du rapport de l’Institute of Medicine sur le futur de la profession infirmière, quatre principes centraux, se sont dégagés: Les infirmières doivent pratiquer à la pleine étendue de leurs  compétences ce qui implique l’élimination des barrières réglementaires et historiques, le niveau de formation des infirmières doit être relevé, les infirmières doivent être des partenaires  à part entière (full partners) avec médecins dans la réorganisation des systèmes de soins et finalement les décisions gouvernementales sur le sujet doivent être appuyée sur de meilleures données. Malgré ces principes, les progrès pour permettre une utilisation optimale des NPs  en première ligne restent modestes. L’article analyse de manière détaillée les barrières et les opportunités et, bien qu’il porte sur la situation aux États-Unis, les parallèles avec la situation Québécoise sont frappants

Références:

Donelan, Karen, DesRoches, Catherine M., Dittus, Robert S., & Buerhaus, Peter. (2013). Perspectives of Physicians and Nurse Practitioners on Primary Care Practice. New England Journal of Medicine, 368(20), 1898-1906.

Iglehart, John K. (2013). Expanding the Role of Advanced Nurse Practitioners — Risks and Rewards. New England Journal of Medicine, 368(20), 1935-1941.

Présentation au 81ème congrès de l’ACFAS

Voici le lien de la présentation du 9 mai 2013 concernant:  « Le déploiement des IPS-PL de première ligne : quelques leçons d’un projet en cours » par Damien Contandriopoulos

http://www.ipspl.info/pdfFiles/IPS%20ACFAS.pdf

Résumé: L’intégration d’infirmières praticiennes aux équipes de soins de première ligne fait partie de la stratégie du gouvernement québécois pour améliorer l’accessibilité et l’efficience de ces services. Toutefois, il existe de nombreux paramètres qui ont un impact important sur la performance des modèles de pratique mis en place et relativement peu de données pour soutenir les équipes dans le développement de modèles de pratique performants. La présentation discutera des recommandations concrètes qui peuvent être faites pour soutenir les équipes dans le déploiement des IPS-PL au Québec.

 

Bonne lecture.

Le site IPSPL.info présenté à l’ACFAS

Au 81ème colloque de l’ACFAS, jeudi 9 mai, c’est toute une journée qui est consacrée aux rôles des infirmières de pratique avancée dans le système de santé.

Les recommandations issues de la recherche pour la mise en place du site ipspl.info seront d’ailleurs présentées par Damien Contandriopoulos.

Cette journée de conférence regroupe aussi plusieurs autres co-chercheurs du projet.

Renseignements: http://www.acfas.ca/evenements/congres/programme/81/100/101/c