Archive pour juin 26, 2013

Document: Modalité d’intégration de l’IPS-PL

Merci au CSSS de Champlain-Charles-Le Moyne de nous partager ce riche document, présentant leur implantation d’une IPS-PL dans un GMF. Ce document conçu par un comité de travail regroupant les acteurs impliqués dans l’intégration, est  particulièrement descriptif concernant les processus de collaboration et de conciliation dans l’équipe.

http://ipspl.info/pdfFiles/cadre_pratique_IPS_CSSSCCL.pdf

Résumé:

« Ce document est le fruit de la réflexion du comité opérationnel sur la vision de l’intégration de l’infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPS-PL) au CSSS Champlain—Charles-Le Moyne. Il précise également la struc- ture des services envisagée par le comité. Certaines parties de ce document pourront être reprises dans l’entente de partenariat.

Le comité de travail opérationnel est formé des médecins partenaires, d’une conseillère en soins spécialisés, de la chef du secteur de la dotation, de chefs d’administration de programmes, d’une adjointe clinico-administrative de même que la conseillère à la programmation des services, au projet clinique et à la santé publique.

Étant un nouveau rôle au sein de la profession infirmière, il y avait lieu d’amorcer des discussions entre les infirmières et les médecins sur un modèle d’organisation de services qui vise, dans une certaine mesure, à pallier les difficultés d’accès aux soins pour la population et le manque de continuité dans les services.

Au-delà des enjeux des principes directeurs énoncés en annexe, un défi de taille demeure : revoir nos pratiques et notre organisation de travail. En effet, un travail de fond est indispensable dans la révision de l’offre de services et dans l’utilisation judicieuse des médecins et des infirmières, ressources qui sont en pénurie. Par conséquent, la pression du système de santé est forte sur les ressources et les besoins de la population sont importants.

Il importe en terminant de préciser que ce document sera en constante évolution. L’arrivée des infirmières prati- ciennes spécialisées en soins de première ligne enrichira cette réflexion. De plus, le comité opérationnel s’élargira avec d’autres GMF et milieux de première ligne du grand CSSS et ce, pour un meilleur partage des visions, des façons de faire, des outils, des expériences, des projets, etc. « 

Débat sur la pratique étendue des nurses practitionners

Le Wall Street Journal dans son édition du 13 juin consacre un dossier sur la pratique infirmière étendue en première ligne aux États-Unis, pratique autorisée dans 1/3 des États seulement.

L’article offre une tribune à Angela Golden, Présidente de l’Association américaine des nurses practitionner (NP)et professeure à la Northern Arizona University, qui milite pour un changement de loi dans les États ne permettant pas la pratique sans supervision d’un médecin. Un droit de réponse est offert au Dr Reid Blackwelder, Président de l’Académie américaine des médecins de famille, qui maintient que le rôle des NP commence après le diagnostic des médecins.

 

Ce débat est à retrouver sur: The Wall Street Journal