La formation des IPS au Canada

Voici un document concernant la formation des IPS au niveau Canadien. Devant les différences de pratique à travers les provinces et territoires, 4 compétences ont émergé:

  • la clinique, centrée sur le patient
  • La recherche et le transfert de connaissance
  • Le leadership et le changement
  • La collaboration

Plusieurs spécialités sont possibles, mais le Québec en propose certaines, telle la néphrologie, qui ne sont pas disponibles dans les autres provinces.

 

Il est fait mention que la pratique clinique devrait représenter 700h pour l’étudiant(e).

Certains facteurs ont une importance particulière:

  • l’idée d’un curriculum commun au Canada mais qui permette quand même une certaine souplesse dans l’application en fonction des besoins et législations des provinces
  • Le fait que des facultés aient un développement de la pratique clinique important
  • Le fait qu’il y ait des infirmières ayant un Ph.D mais conservant une pratique clinique, ou d’autres professionnels ayant une pratique et connaissant bien le rôle d’IPS.

FINALNPFrameworkEN20130131

2 commentaires

  1. Hélène Gagné dit :

    combien d’IPS au CANADA et au Québec versus autres provinces

    • melanie dit :

      Bonjour,

      Merci de votre intérêt pour nos travaux. Nous préparons actuellement une discussion publique le 23 mai sur les IPS en première ligne, lors de laquelle nous présenterons les similitudes et les différences entre les provinces. http://pocosa.ca/2017/04/12/infirmieres-praticiennes-simplanter-sadapter-et-faire-evoluer-le-reseau-de-la-sante/

      Les calculs ne sont pas similaires d’une province à l’autre, entre autres puisque les spécialités et lieux de pratique peuvent être différents. En moyenne, (hors Ontario) il y a 180 IPS de première ligne dans les provinces, mais avec de grandes disparités (+ de 400 en BC contre 8 en Yn). L’Ontario est la province qui a le plus d’IPS avec environ 2300 en première ligne. Au Québec, selon l’OIIQ, il y en a environ 300 en 2015-2016 (https://www.oiiq.org/sites/default/files/Rapport_statistique_2015-2016.pdf). Cependant, au-delà des effectifs, ce sont aussi les conditions de pratiques qui vont influencer l’impact de ces professionnels dans le réseau de la santé. C’est un point qui sera abordé lors de notre discussion publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *